MYCOSES & LEVUROSES - CLINIQUE VETERINAIRE DE L'ALOUETTE

CLINIQUE VETERINAIRE
de l'Alouette
Aller au contenu

Menu principal :

VOTRE ANIMAL > PARASITES and Co > PARASITES EXTERNES

TEIGNES

  La teigne des carnivores est causée par des champignons: Microsporum canis (dans 95% des cas) et Trichophytum sp. Attention: elle est contagieuse entre animaux mais aussi pour l'homme et il existe dans les 2 espèces, chiens et chats, des porteurs sains (10 à 30% des cas chez le chat), c'est à dire sans lésions cutanées visibles, mais néanmoins contagieux...

  
   Cliniquement l'animal atteint présente des lésions généralement circulaires,avec perte de poils, mais beaucoup d'autres formes sont possibles: de la simple dépilation (notamment au niveau des oreilles et de la face chez le chat), des croûtes, des plaques de pellicules et  jusqu'à des zones dépilées très étendues plus ou moins prurigineuses (= l'animal se gratte), ou des nodules pouvant  évoquer des tumeurs...
 Chez le chat, les jeunes sont plus souvent concernés ainsi que la race Persan (3 fois plus souvent que les autres races !). Il convient donc de consulter chaque fois qu'un chaton présente des problème de peau, à fortiori s'il s'agit d'un jeune Persan...


Lésions de teigne sur un humain

_
Le diagnostic se fait grâce à:




- un examen à la lumière de Wood (lampe UV car les poils contaminés y apparaissent en vert fluorescent) mais seulement dans 50 à 60 % des cas (il existe des faux positifs avec la fluoresence de certaines croûtes et des faux négatifs car certaines souches du champignon ne sont pas fluorescentes...)

- l'examen au microscope des poils

- la mise en culture de poils suspects sur un milieu adapté (jusqu'à 3 semaines)


Le traitement de la teigne comprend 3 volets à associer en fonction du cas:

- il est fortement conseillé de tondre les zones atteintes, voire l'ensemble de l'animal notamment  lorsqu'il s'agit d'un chat à poils longs

- un traitement topique, c'est à dire sur la surface du corps de l'animal à base de shampoings ou lotions antifongiques  suivant l'importance de l'atteinte, pendant au moins 3 semaines et souvent jusqu'à 6 semaines

- un traitement par voie orale avec des médicaments antifongiques parfois associés à des antibactériens dans le cas de surinfections....  
Le traitement doit être poursuivi au moins 3 à 6 semaines et parfois plusieurs mois dans le cas où le contrôle par culture reste positif ou dans le cas de chats FIV +...


Il est indispensable de traiter non seulement l'animal atteint, mais ses congénères qui peuvent être des vecteurs de contamination en transportant des spores sur leur fourrure (forme de dissémination du champignon) ainsi que l'environnement (matériel de toilettage, couchage, coffre de voiture ou boîte de transport...

L'environnement est à traiter dès la découverte de l'infection puis au moins une seconde fois 3 semaines après le début du traitement de l'animal (eau de javel diluée au 1/10e dans les endroits qui la supporte, passage répété de l'aspirateur, produits antifongiques adaptés pour les surfaces fragiles). Ne pas traiter l'environnement expose très logiquement à des rechutes...
Il est bien entendu que le couchage de l'animal atteint dans le lit des propriétaires est à proscrire formellement jusqu'à guérison !


________________________________________________________________________________



MALASSEZIA

Il s'agit de levures (forme intermédiaire entre la bactérie et le champignon) présentes normalement sur la peau du chien et du chat au niveau des plis, babines, conduits auriculaires... C'est leur mutiplication excessive qui crée l'infection appelée dermatite à malassezia.
En général, cette multiplication est favorisée par une autre cause (piqûres de puces, irritation chronique, macérations dans les plis de peau, allergies cutanées...)
L'affection se localise aux babines, espaces interdigités, plis de peau, zone périanale ou périvulvaire et peut parfois être généralisée.
La peau est grasse, malodorante, lichenifiée  avec des démangeaisons souvent importantes.
Elle évolue comme un véritable cercle vicieux, les malassezia secrétant des substances qui affaiblissent l'immunité locale.
La dermatite à malassezia est moins fréquente chez le chat (oreilles, plis des lèvres, espaces interdigités).

Certaines races présentent des prédispositions génétiques:

Chez les chiens: Westie, Shar-Peï, Basset Hound. En outre, les races à peau épaisse ou plissée sont plus exposées notamment les Bouledogues, actuellement  très à a mode...

Chez les chats:

le Sphinx
   et le Devon Rex

(parfois asymptomatiques)

La dermatite à malassezia n'est contagieuse ni aux autres animaux, ni aux humains, sauf en cas d'immunodéficience.
Dans les zones citées, une peau enflammée (rouge et épaissie), occasionant des démangeaisons ou dégageant un odeur rance, doit inciter à consulter avant que les lésions n'aient trop évolué. Avec le temps, outre la généralisation possible et les douleurs engendrées (notamment au niveau des oreilles et des pieds), la peau se lichenifie, prenant un aspect noirâtre, en "peau d'éléphant", très difficile à faire rétrocéder.

  

Après diagnostic et recherche de la cause sous-jacente éventuelle (qu'il conviendra évidemment de traiter!), le traitement repose sur des shampoings anti-fongiques réguliers (parfois associés à la prise d'un traitement en comprimés) jusqu'au retour complet de l'intégrité cutanée.
Clinique Vétérinaire de l'Alouette - N° SIRET: 37916323100010 - Code Naf: 7500Z
Site créé par Marion NOBILI & hébergé par La Belette Bleue 3 Rue du Chateau 21200 BEAUNE -06 63 73 52 09
Retourner au contenu | Retourner au menu