CHATON - CLINIQUE VETERINAIRE DE L'ALOUETTE

CLINIQUE VETERINAIRE
de l'Alouette
Aller au contenu

Menu principal :

VOTRE ANIMAL > EDUCATION
Votre chaton
  
Son arrivée à la maison
   A la différence du chien, qui est un être social, le chat normal est un animal territorial et bien structuré.
L'ensemble de son milieu de vie sera organisé en fonction des diverses activités qu'il aura pendant le jour et... la nuit (sommeil, sièste, jeux et/ou activité de chasse, prise de nourriture, élimination, interactions avec le(s) propriétaire(s)...). Il est donc important que dès son arrivée, son domaine d'activité soit dans la configuration qu'il aura sur le long terme.


   En effet il peut s'avérer ensuite très désabilisant pour lui de voir son écosystème chamboulé, ce qui peut engendrer de l'anxiété, voire de l'agressivité.
   Il existe un lien très fort entre la mère et ses chatons. Celle-ci a un rôle très important, leur apprenant à contrôler leurs griffes (rétraction), leurs dents (morsure contrôlée pendant le jeu) et leur motricité. Ce sont les auto-contrôles. Un chaton soustrait avant l'âge de 8 semaines de sa mère ou à fortiori élevé au biberon sans la présence d'un adulte chat, aura de forte chance de présenter un déficit de ces auto-contrôles. En outre l'adoption précoce, avant 8 semaines, prédispose à l'hyperattachement et aux affections d'anxiété qui en découlent.
 
   Il faut faire jouer le chaton plutôt avec des objets qu'avec des parties du corps, mains ou pieds, et le familiariser le plus tôt possible avec de nombreuses personnes différentes et d'autres espèces animales qu'il sera susceptible de rencontrer plus tard.
  Un chaton né en appartement et en famille où il est souvent manipulé (avec douceur!) dès sa naissance s'intègrera bien dans une famille et pourra vivre sans problème en appartement. En revanche s'il est né en extérieur, il aura besoin d'un accès extérieur.
  Un chaton né et élevé dans un milieu  pauvre en stimuli (ferme, hangar, milieu sauvage, terrain vague...) et recueilli peut souffrir de phobies multiples, notamment sociales: impossiblité de supporter certaines interactions avec certains êtres vivants (autres chats, chiens, humains autres que le propriétaire)
  
   Nourrir son chaton ne suffit pas à le familiariser. Il faut interagir plusieurs minutes par jour avec lui et de façon non contraignante (peignage, regarder les oreilles, la bouche, le caresser...).
Lorsque la mère est gestante, lui caresser le ventre est déjà un début d'interaction avec les foetus qui perçoivent le contact à travers la paroi abdominale et s'y habituent. Néanmoins, le contact doit absolument être poursuivi après la naissance et sans contraintes.
Comment bien choisir son chaton
Voir également notre page spéciale
si vous avez des enfants
Première question à considérer
Appartement ou accès à l'exterieur ?

Choisir un chaton ou un chat qui n'est jamais sorti, s'il doit passer sa vie à l'intérieur. En effet, ce qu'il n'a pas connu pendant sa période de socialisation, ne poura pas lui manquer...
Faites le stériliser dès l'âge de 6 mois pour éviter les chaleurs (bruyantes) à répétition chez la femelle et les urines malodorantes après cet âge là, chez le mâle.

Chaton issu d'un élevage, d'une famille ou adopté ?
 Si vous achetez un chaton dans un élevage prenez le à 8 semaines (avant, si vous n'avez pas un chat adulte à la maison pour "l'éduquer" ce sera compliqué et au delà de 8 semaines, il aura déjà acquis des habitudes qui ne seront pas forcément celles que vous souhaitez lui donner...). Vérifiez qu'il a été élevé par sa mère plutôt qu'en bande de chatons afin d'avoir acquis les autocontrôles (morsure et griffure contrôlées) d'autant plus si vous avez de jeunes enfants.  L'élevage en famille est préférable à celui en chatterie, en effet le chaton aura certainement ainsi été plus "manipulé" et sera familiarisé aux contacts, interactions et caresses.

  
Si vous adoptez, choisissez une association sérieuse, et donc un chaton apparemment en bonne santé (actif, pas de trace de coryza au niveau des yeux et du nez, peau propre et saine, oreilles propres, pas de traces de diarhhée sous la queue). Il doit impérativement avoir été identifié par puce électronique et avoir eu au moins un premier vaccin contre le typhus et le coryza. Renseignez-vous éventuellement sur les raisons de son "abandon" ou les conditions de recueil par l'association. Ne prenez en aucun cas un chat déjà malade !
Inutile de demander un test FIV ou Felv, car, sur chaton sain, avant l'âge de 6 mois, les résultats n'ont pas de réel intérêt.

  En outre si la mère est une chatte "sauvage" (chaton recueilli), il est fort possible que celle-ci n'ayant eu aucun contact pendant sa gestation avec des humains et donc reçu aucune caresse, son chaton soit plus ou moins intolérant au contact et aux caresses (il est fréquent que devenus adultes, de tels chatons n'aiment pas être tenus dans les bras, ou s'irritent assez vite lorsqu'on les caresse et fuient ou se fâchent si on essaie de les retenir...)
Son alimentation
S'il a réellement 2 mois  d'âge, il mange seul. Préferez des croquettes pour chaton aux aliments humides.
Néanmoins, faites lui goûter et apprécier certains aliments ménagers  (poisson, blanc de poulet, petit suisse, steak haché...) pendant son jeune âge: ainsi, lorsqu'il sera nécessaire de lui donner des comprimés (vermifuges, médicaments...) il sera pratique de les dissimuler dans ce type d'aliment frais
Evitez le lait qui est à considérer comme un aliment et non comme une boisson ! Inutile de gaspiller de l'argent pour acheter des "catmilk" en tous genres, vendus très cher; ils sont inutiles, voire sources de troubles digestifs car bien souvent une fois sevré le chat ne digère plus le lactose du lait.

En principe; l'espèce féline est capable de réguler sa prise de nourriture: le chat mange souvent mais de petites quantités à la fois, et donc n'est pas sensé grossir... Dans ce cas, lui proposer sa ration journalière en une seule fois est indiqué. Cependant le mode de vie sédentaire très éloigné de celui du chat non citadin a fait évoluer son comportement alimentaire et  il est bien souvent incapable de se réguler et donc mange trop ! Sans compter le mauvais réflexe de donner à manger chaque fois que le chat semble réclamer quelque chose: le caresser ou jouer avec lui évitera la mise en place de rituel d'interactions visant à obtenir de la nourriture.
S'il mange d'un trait le contenu de sa gamelle, diviser la ration (pesée et non pas "au pif") en 2: matin et soir, et ne rien donner d'autre entre les repas
A partir de 6 mois, le chat est à considérer comme étant adulte et il convient de lui donner des croquettes pour jeune adulte, en conservant le même rythme
de distribution et en adaptant la quantité au poids réel souhaité du chat.
Par exemple, si un chat qui devrait peser 4 kg et en pèse 5,5 est nourri pour 5,5 kg, il sera toujours en surpoids alors que si on le nourrit pour 4 kg, il retrouvera peu à peu son poids normal de 4 kg. Généralement les formulations de qualité se situent autour d'une quantité de 50g par jour pour un chat de 4kg.

Croquettes, boîtes ou alimentaion ménagère?
Un chat à qui on propose une alimentation mixte (croquettes à disposition + pâtée en boîte matin et/ou soir) a tous les risques d'être plus en surpoids qu'un chat qui ne mange que l'un ou l'autre de ces 2 types d'alimentation. En effet, on stimule 2 aspects de son appétit (pour le sec et pour l'humide)
Peser les croquettes ou utiliser une mesure adaptée à l'aliment utilisé (toutes les croquettes n'ont pas le même rapport volume/ densité calorique.
Contrairement à une idée reçue, un chat qui n'a plus ou pas de dents peut toujours manger des croquettes. En effet, les dents servent peu ou pas à la mastication (il n'est qu'à regarder un vomi de chat pour le vérifier: les croquettes sont entières)elles servent pour les chats qui chassent à déchiqueter les proies.

Le Timing pour sa santé
- Arrivée à 2 mois
-Quelques jours plus tard: identification par puce, 1ere vaccination Thyphus, Coryza, Leucose, traitement contre les puces et vermifugation 48h plus tard
- A 3 mois: rappel de vaccination et identifiaction si pas faite au premier vaccin, second traitement anti puce et seconde vermifugation
- De 3 à 6 mois: traitement antipuce (sauf si le chat ne sort pas et n'a aucun contact avec des animaux qui sortent) et vermifugation mensuels
- A 6 mois: stérilisation et on profite de l'anesthésie pour tatouer un P dans une oreille pour signaler que le chat est "pucé"...

Puis, toute sa vie:
-  Rappel de vaccination annuel.
- Traitement antipuce et antitique mensuel (pipette sur la peau ou comprimé) (éviter les colliers, inefficaces)
- Vermifugation tous les 6 mois ou trimestrielle si le chat sort et chasse et d'autant plus s'il y a de jeunes enfants dans le foyer.

Clinique Vétérinaire de l'Alouette - N° SIRET: 37916323100010 - Code Naf: 7500Z
Site créé par Marion NOBILI & hébergé par La Belette Bleue 3 Rue du Chateau 21200 BEAUNE -06 63 73 52 09
Retourner au contenu | Retourner au menu