VERS PARASITES & VERMIFUGES - CLINIQUE VETERINAIRE DE L'ALOUETTE

CLINIQUE VETERINAIRE
de l'Alouette
Aller au contenu

Menu principal :

VOTRE ANIMAL > PARASITES and Co

LES PARASITES INTERNES

 Encore appelés endoparasites, ils vivent à l'intérieur du corps du chien ou du chat: tube digestif, coeur et appareil circulatoire, appareil respiratoire...
  Pour avoir un cycle de vie complet, leur permettant de passer d'un oeuf à un adulte capable de se reproduire en pondant à son tour des oeufs (période prépatente), la majorité de ces parasites doivent passer successivement et impérativement par 1 ou 2 hôtes intermédiares suivant le cas, qui héberge(ent) une  larve, étape du développement. Néanmoins, certains vers adultes pondent des oeufs éliminés dans le milieu extérieur et directement infestants sans nécessité d'un hôte intermédiaire. Connaître un minimum de la biologie de ces parasites est donc très important pour savoir quand et comment traiter et surtout comment prévenir l'infestation de nos chiens et chats et également de leurs maîtres.
   En effet tous ces parasites spolient l'organisme de l'hôte définitif , entrainant parfois des symptômes graves pouvant aller jusqu'à la mort. Certains d'entre eux sont en outre transmissibles à l'homme (on parle alors de zoonose).
Traiter nos chats et chiens contre leur présence est essentiel pour eux mais également dans une optique de prévention de certaines maladies humaines.


Les vers (ou helminthes) parasites du chien et du chat dans nos régions
Il existent des vers "ronds" ou Nématodes et des vers "plats" ou Cestodes

Certains sont plus importants que les autres soient parce qu'ils sont plus fréquents ou plus pathogènes, ou bien parce qu'ils sont transmissibles à l'homme.
Après un rapide tour d'horizon de ces parasites dans lequel nous soulignerons les points importants, nous vous conseillons sur les moyens et le rythme de lutte contre ces parasites avec des
anthelminthiques appropriés.
Le but est non seulement de débarrasser de leur présence vos chiens et chats mais également de limiter leur présence dans votre environnement et celui de vos animaux (exemple lutte contre les puces, hôtes intermédiaires de certains vers plats...) et d'éviter la tansmission de ces vers à l'homme et notamment aux enfants...
__________________________________________
Les principaux vers parasites du tube digestif du chien et du chat


VERS RONDS ou NEMATODES:   ASCARIDES, ANKYLOSTOMES & TRICHURES

Les Ascarides
Toxacara canis (chien), cati (chat) et Toxacara leonina (chien et chat), adultes sont des petits vers blancs de 5 à 20 cm de long vivant dans l'intestin grêle de leur hôte. Il existe aussi des larves en sommeil dans divers organes réactivées chez la chienne ou chatte en fin de gestation et responsables de contamination des foetus pendant la grossesse ou des petits lors de la lactation. Il n'est pas rare d'en observer dans les selles ou les vomissements des jeunes carnivores lors de parasitisme massif...

Les adultes pondent des oeufs en très grande quantité (dès 21 jours chez T. Canis et 8 semaines chez T. Leonina) très résistants au chaud, au froid et aux désinfectants jusqu'à plusieurs années dans le sol...
Les chiens et les chats chasseurs s'infestent aussi directement en consommant des oeufs larvés ou dans le cas de T. leonina, des petits rongeurs, hôtes intermédiaires du parasite.
Les parasites se nourrissent des nutriments ingérés par les chiens, chats, chiots et chatons causant vilain poil, maigreur, irritations digestives, et en cas d'infestation massive des obstructions voire des perforations du tube digestif chez les très jeunes...
Attention zoonose: chez l'humain, l'ingestion d'œufs de Toxacara ne peut évoluer vers l'adulte et les larves migrent et s'enkystent dans un muscle puis meurent ... mais parfois lorsqu'elles atteignent le cerveau ou l'œil, il y a danger.
Conséquences:
 - vermifuger les chiots et chatons dès 4 semaines puis toutes les 3 à 4 semaines
 - attention aux bacs à sable pour les enfants, véritables réservoirs d'œufs de parasites


Les Ankylostomes
Ancylostoma caninum (chiens) et tubaeforme (chat) & Uncinaria stenocephala (chiens et chats), blancs rougeâtres, vivent dans l'intestin grêle, mesurent adultes environ 1 cm et sont donc très rarement visibles à l'oeil nu . Ils pondent des oeufs en 15 à 20 jours après l'infestation.
Les oeufs éclosent dans un milieu herbeux (pas dans les chenils bétonnés) et les larves sont peu résistantes à la dessication et aux désinfectants.
Les chiens se contaminent par ingestion  de ces larves ou de petits mammifères contenant ces larves ou par passage direct à travers la peau des larves présentes dans l'environnement, et également pour les chiots et chatons lors de la lactation (même mécanisme d'enkystement des larves réactivées pendant la gestation et passant chez le jeune lors de la lactation). Les larves migrant à travers la peau transitent par le coeur puis les artérioles pulmonaires, qu'elles traversent, passant par les voies respiratoires qu'elles remontent avant d'être avalées et d'atteindre le tube digestif
Avec son extrémité armée de crochets ou de lame l'adulte se nourrit de sang en aggressant la muqueuse intestinale, les symptômes sont anémie, diarrhées hémorragiques et lors de migrations, des troubles respiratoires (toux, saignement de nez...)
Attention zoonose: l'homme (qui peut d'ailleurs être infesté par des ankylostomes spécifiques) peut se contaminer par passage de larves à travers la peau, ce qui donnera  lieu à la présence de larva migrans...
Conséquences: vermifuger les chiots dès 3 semaines et à fortiori s'ils vivent en collectivité!
En outre attention aux chiens vivants en collectivité sur sol humide et aux chats chasseurs qui consomment leurs proies...


Lésions de la muqueuse digestive causées par Ankylostoma caninum

Les Trichures
Du genre Trichuris vulpis, mesurant de 4 à 7 mm de long, ils sont rarement visibles et vivent dans le caecum et l'intestin grêle, fortement aggripés à la paroi intestinale parfois pendant plus de 16 mois, d'où la symptomatologie de diarrhée hémorragique fréquemment observée. En collectivité, lors d'association avec la présence d'ankylostomes, ils causent des anémies (anémie rencontrée notamment chez les chiens de meute)
A partir de 11 à 15 semaines, ils pondent des oeufs de forme caractéristique et très résistants aux désinfectants, au froid et à la sécheresse. Ils peuvent rester infestants jusqu'à 5 ans dans le milieu extérieur, notamment sur la terre battue ...
Le chat n'est pas concerné en Europe, seulement en Amérique du Sud.
Conséquences: en cas d'infestation importante, vermifuger 2 ou 3 fois car les larves sont localisées à l'intérieur de la paroi intestinale
Dans les collectivités, ne pas se contenter de désinfectants mais passer le jet d'eau voire même le karcher pour nettoyer les sols!
Oeuf de trichuris Vulpis, de forme caractéristique, observé au microscope.

VERS PLATS ou CESTODES: les "TAENIAS"
Les cestodoses digestives sont très fréquentes chez nos carnivores. Les vers adultes ont la forme d’un long ruban multi segmenté, pouvant atteindre 1m de long pour 2 ou 3 mm de large chez Dipylidium et 6 à 8 mm dans le genre Tænia.
Les segments (parfois plusieurs centaines) sont des capsules ovigères représentant un « utérus » rempli d’œufs qui se fragmente.
Ces capsules sont éliminées avec les selles ou sortent seules par l’anus, douées d’une mobilité propre (Dypilidium)… et apparaissent sous forme de petits morceaux de spaghettis blancs lorsqu’ils sont frais ou de grains de riz écru lorsqu’ils sont secs, collés dans les poils, sous la queue. Ne pas confondre ces petits segments de vers avec les oxyures présents et visibles chez l’homme : nos carnivores n’en hébergent pas…


Généralement assez bien supportées et asymptomatiques chez le chien et le chat, ces parasitoses peuvent être contractées à tout âge en fonction du mode de vie et d’alimentation du chien ou chat. Elles sont essentiellement dues  à :

Dipylidium caninum
Le plus fréquent des "tænias.
L’hôte intermédiaire est la puce dont la larve ingère l’œuf (résistant 1 à 4 mois dans le milieu extérieur) ou les capsules ovigères. Dipylidium ne sera infestant que chez la puce devenue adulte, soit 1 mois plus tard, et lorsqu’elle sera consommée par le chien ou le chat qui se gratte ou se lèche.





Conséquence : Il faut vermifuger après avoir traité contre les puces et non l’inverse ! et re-vermifuger après chaque infestation par les puces !
C’est une zoonose et l’homme (notamment l’enfant) peut se contaminer en ingérant accidentellement une puce...


La famille des Taeniidae
Les hôtes intermédiaires sont des herbivores, des lagomorphes (lièvres, lapins sauvages) ou des petits rongeurs dans le cas de Taenia taeniaformis, dont le chien ou chat consomme les muscles ou les viscères selon le cas : c’est donc plutôt une infestation liée au mode de vie rural (chien de berger, chiens de chasse nourris avec des déchets de viande, chat qui chasse et consomme ses proies).
Echinococcus granulosus qui a pour hôte intermédiaire les herbivores dont le foie contient les larves infestantes est surtout présent dans les zones où les moutons sont nombreux (PACA, Pyrénées Atlantiques, Espagne..). Pour Echinococcus multilocularis, l'hôte intermédiaire est le campagnol (chats chasseurs, chiens de chasse)... et l'hôte définitif le Renard mais le parasite s'est adapté à nos carnivores domestiques...

Attention c'est une zoonose qui peut être mortelle car si l'homme ingère accidentellement des oeufs émis par les chiens, chats ou renard, le parasite peut se localiser et se développer dans le foie en causant des lésions très graves
Conséquences : ne pas nourrir les carnivores avec des viscères d’herbivores et  être vigilant sur la possibilité de contacts avec des animaux morts lors de séjours de vacances en mlieu rural pour les chiens urbains …
Vermifuger régulièrement les chats qui chassent
Attention à ne pas consommer imprudemment des baies sauvages ayant pu ête souillées par des renards parasités...

___________________________________

Les  principaux vers parasites du système cardiorespiratoire du chien et du chat
Les Strongyloses respiratoires
Elles sont dues à la présence et au développement dans la trachée, les bronches, les bronchioles ou les alvéoles pulmonaires de vers ronds Aelurostrongylus abstrusus chez le chat et chez le chien Angiostrongylus vasorum et Oslerus osleri
Il n'y a pas de tansmission in utero ni par le lait et chiens et chats se contaminent par l'ingestion de l'hôte intermédiaire, en général un mollusque (limace, escargot, ver de terre...) contenant les larves infestantes qui migrent à travers la paroi intestinale et rejoignent par voie sanguine l'appareil respiratoire, via le coeur droit...

L'infestation qui peut passer inaperçue chez les chiens adultes de grande races est plus fréquente en collectivité et se traduit par des troubles respiratoires de type trachéo bronchite: toux et dyspnée surtout chez le jeune.
Conséquence: lors de toux, notamment chez le jeune issu d'un élevage, venez consulter pour obtenir le traitement adéquat...


La Dirofilariose cardiopulmonaire du chien (et plus rarement du chat)
C'est une maladie vectorielle due à l'infestation par un ver: Dirofilaria immitis, dont les larves sont transmises par la piqûre d'un moustique femelle qui libère des formes larvaires de Dirofilaria. Celles-ci migrent activement dans les tissus  sous-cutanés, atteignent les vaisseaux, gagnent l'artère pulmonaire où elles deviennnent adulte. L'adulte gagne le coeur droit dans lequel il vit et se reproduit 6 mois après la piqûre infestante.

Les premiers mois, voire plusieurs années, les symptômes sont inexistants. Toux, fatiguabilité et difficultés respiratoires seront les premiers signes. Le diagnostic fait appel à plusieurs moyens complémentaires d'investigation: la radiographie, l'échographie et des tests sanguins.

En France, il existe des foyers en Côte d'Azur, Pyrénées Atlantiques, Corse et tous les départements d'Outre-Mer. Néanmoins, des cas de dirofilariose ont été constatés sur le pourtour du bassin d'Arcachon sur des chiens n'ayant jamais voyagé...


La prévention est importante pour les chiens séjournant ou ayant brièvement séjourné dans les régions concernées. Comme il est impossible d'assurer une protection à 100% en ce qui concernent les moustiques, l'administration mensuelle d'un produit larvicide (en comprimé ou pipette) capable de détruire les larves infestantes pendant leur migration est suffisante (puisqu'elles mettent plusieurs semaines à migrer dans le corps de l'animal). On traite soit au retour pour les courts séjours, soit à partir de la fin du 1er mois puis tous les mois pour les longs séjours.
__________________________________
POURQUOI & COMMENT LUTTER CONTRE LES VERS:
VERMIFUGATION & PREVENTION
Petit guide des bonnes pratiques
1) Influence du mode  de vie des chiens et chats sur le risque d'infestation parasitaire

Les caractéristiques liées à l'animal sont à prendre en considération:
-  les chiots, chatons et les vieux, et les malades ou ceux qui sont infestés par des puces sont plus prédisposés
- les chiennes reproductrices peuvent transmettre à leurs chiots Toxacara Canis pendant la gestation comme pendant l'allaitement; de même chez la chatte pour Toxacara cati

Le mode de vie  a une influence déterminante: chiens de chenil, de chasse, ou disposant d'un accès libre au jardin ainsi que les chiens vagabondant fréquemment sont plus concernés
L'alimentation a un rôle majeur selon que l'animal mange une nourriture industrielle ou de la viande crue, des abats, du poisson ou même des mollusques ou des rongeurs(chats)
Le lieu de vie ou de vacances lorsque celui-ci se situe en zone géographique hébergeant des parasites particuliers (Dirofilaria, Echinococcus...)
2) Principes généraux pour la prévention de l'infestation des chiens et chats par les principaux nématodes et cestodes

- Nous avons vu plus haut que certains ectoparasites (moustiques, puces) sont vecteurs de la transmission des formes infectantes de ces vers: il faut donc lutter efficacement et toute l'année contre les ectoparasites (cf en bas de page "PUCES")


- Mettre en place des mesures d'hygiène pour réduire les risques de contamination par l'environnement en détruisant les oeufs et larves qui peuvent s'y trouver.
Sachant que pour les Echinocoques, les selles sont directement infestantes tandis que pour les asacarides, il faut une phase de maturation de quelques jours, et qu'en outre les éléments infestants peuvent résister pendant une longue période en milieu extérieur, il convient de s'attacher à ramasser les selles de nos chiens et chats en milieu urbain. En outre, limiter les populations de chats errants est salutaire. Il faut en outre veiller à la propreté et au renouvellemnt régulier des bacs à sable des enfants, facilement assimilables pour un chat à une litière...
Ne pas dormir avec son chien ou chat et notamment pour les enfants!

Se laver les mains régulièrement et notamment après avoir toiletté ou brossé son chien ou son chat et apprendre aux enfants à le faire en leur expliquant pourquoi.
- Contrôler l'alimentation de nos chiens et chats: éviter poisson, viandes ou abats crus et attention aux chats chasseurs qui consomment leurs proies (petits rongeurs). Il est donc plus rationnel de les nourrir avec des aliments industriels: croquettes ou boîtes.
- Bien que les chiots et chatons soient plus exposés, les animaux de tous âges peuvent être infestés, il faut donc maintenir une prévention régulière contre les parasites tout au long de leur existence.
- Des analyses coproscopiques peuvent être effectuées à la clinique: demandez nous leur réalisation si vous avez un doute lorsque votre animal a un mode de vie qui l'expose particulièrement (sortie seul en campagne, chasse, séjour en collectivité...)
3) Que faire en pratique ?

Trois catégories de parasites ont une grande importance dans nos régions:
- Les ASCARIDES  et les ANKYLOSTOMES:
Toxacara canis peut être transmis dans l'utérus et par le lait maternel et provoque des maldies graves donc vermifuger  les chiots dès 2 semaines puis tous les mois jusqu'au sevrage
Chez le Chat, pas d'infestation dans l'utérus donc vermifugation à partir de 3 semaines et jusqu'au sevrage tous les mois.
Traiter mères et petits simultanément !
Chez les adultes, l'infestation ne provoque pas de symptômes donc examen coproscopique et/ou vermifugation régulière (jusqu'à une fréquence mensuelle en cas de risque d'ascarides dont la période prépatente est d'1 mois si l'animal est en contact avec des enfants en bas âge et sinon tous les 3 mois)

- ECHINOCOQUES
Ce sont des agents de zoonoses majeures (= transmissibles à l'homme et graves!)
Regardez sur les cartes ci-dessous: ici nous sommes concernés par E. granulosus avec une transmission par les viscères d'herbivores mais, attention, en fonction  des zones où vous vous déplacez pendant vos vacances vous pouvez être soumis à E. multilocularis
Pour E.multilocularis qui parasite le renard, l'hôte intermédiaire est le campagnol.. donc attention aux chiens et chats qui peuvent les chasser en campagne, dans ces régions....
Traiter toutes les 4 à 6 semaines en cas d'exposition.
- FILAIRES
Transmis par des moustiques, Dirofilaria immitis (dirofilariose cardio-pulmonaire) et Dirofilaria repens (dirofilariose sous-cutanée), sont présents dans de nombreuses régions du sud et de l'est de l'Europe. (Voir carte)
Pour D. immitis, outre la prévention contre les moustiques (demandez nous conseil), il convient de traiter les chiens ayant séjourné dans les régions concernées, d'avril à octobre, 1 fois par mois en commençant dans les 30 jours du début de séjours et jusqu'à 30 jours suivant la fin de celui-ci avec des produits appropriés. Les chats sont moins réceptifs.

D. repens n'entraine que peu ou pas de symptômes. néanmoins, on peut observer des dermites très prurigineuses nécessitant un traitement anthelminthique...

Clinique Vétérinaire de l'Alouette - N° SIRET: 37916323100010 - Code Naf: 7500Z
Site créé par Marion NOBILI & hébergé par La Belette Bleue 3 Rue du Chateau 21200 BEAUNE -06 63 73 52 09
Retourner au contenu | Retourner au menu