POUX, CHELEYTIELLES,GALES & AOÛTATS - CLINIQUE VETERINAIRE DE L'ALOUETTE

CLINIQUE VETERINAIRE
de l'Alouette
Aller au contenu

Menu principal :

VOTRE ANIMAL > PARASITES and Co > PARASITES EXTERNES

Les Poux

 Autrefois fréquente lors d'élevage de chiots sur la paille,l'infestation par les poux ou phtiriase est désormais rare et généralement associée à un milieu à l'hygiène déficiente. Contrairement aux puces, ces parasites passent toute leur vie sur l'animal et sont en outre spécifiques de l'espèce parasitée: le pou du chien ne parasite pas le chat ni l'homme et réciproquement... Chacun le sien...

 

La présence de poux se détecte facilement, à l'oeil nu ou à la loupe. On peut voir les adultes  ainsi que leurs oeufs ovoïdes, blanchâtres, collés à la base des poils. Une femelle pond de 30 à 60 oeufs qui éclosent en 7 à 15 jours.
La contamination se fait d'individu à individu de la même espèce ou par couchage dans un lieu contaminé par un congénère.


 
  Les conséquences pour l'animal parasité sont essentiellement des démangeaisons et la présence de squames (pellicules). Néanmoins chez le chiot ou le chaton des infestations généralisées et massives peuvent entrainer une anémie grave voire mortelle.
Pour lutter contre les poux, le peigne à poux est totalement insuffisant! En revanche, la plupart des antiparasitaires utilisés contre les puces et les tiques sont efficaces. Mais il faut ajuster le traitement en fonction du poids et surtout de l'âge des animaux atteints. Il est impératif de nous demander conseil pour ne pas prendre de risques.
Un bain pour éliminer les lentes est souhaitable mais son timing par rapport au type et à  l'administration de l'antiparasitaire est important.

__________________________________________________




Les Cheyletielles

  Ces petits acariens, d'environ 0,5 mm de long et donc visibles à la loupe, vivent et pondent à la surface de la peau et se nourrissent essentiellement de débris cutanés. Mais équipés de crochets buccaux, ils peuvent causer des démangeaisons et de petits boutons par réaction allergique.

  On repère facilement, surtout chez les animaux jeunes et sur la tête, le dos et les lombes de grosses pellicules blanchâtres. Le diagnostic se fait en récoltant avec un scotch ou au peigne à poux, ces pellicules. Le chat, le chien et le lapin ont chacun leur cheyletielle, mais elles sont non spécifiques et la contagion est presque systématique. L'homme peut être contaminé (fortes démangeaisons) mais il guérit spontanément car le cycle de reproduction ne peut s'effectuer en intégralité sur lui.
  Le traitement doit englober l'environnement et notamment le lieu de couchage. Il est simple car la plupart des antipuces actuels sont efficaces, mais il doit être choisi en fonction de l'espèce et de l'âge.

__________________________________________________



La Gale

   C'est une parasitose très contagieuse, essentiellement par contact direct d'animal à animal (le parasite ne survit que brièvement dans le milieu extérieur). Elle est causée par un acarien, Sarcoptes scabiei, qui vit dans l'épiderme, y creuse des galeries dans esquelles la femelle pond des oeufs qui se développent en larve puis nymphe en un cycle rapide de quelques jours. 

Ce mode de vie occasionne des démangeaisons extrèmement violentes qui associées à la prolifération rapide du parasite, sont rapidement responsables d'un état caractéristique de l'animal: dépilations, croûtes, "boutons de gale", voire même plaies sur les membres, le ventre, la face...
La gale est contagieuse pour l'homme, mais  elle ne se developpe pas chez lui, car le parasite ne peut se reproduire. L'homme possède son propre Sarcopte spécifique, la variante hominis...
  La durée d'incubation est d'environ 3 semaines après le contact contaminant. Les jeunes et les chiens de chenil sont plus exposés. Bien sûr, il convient de consulter. Le diagnostic se fait sur un raclage cutané examiné au microscope (la mise en évidence du parasite n'est pas simple...) et le traitement est adapté au degré de gravité de l'état clinique, allant, suivant l'avis du vétérinaire, de l'application de pipettes acaricides à l'utilisation de traitements systémiques par injections ou voie orale.
Le pronostic est en général bon et la guérison obtenue en 3 semaines. Il convient bien sûr de traiter tous les lieux de couchage...

La Démodécie

C'est une maladie parasitaire, mais non contagieuse, car causée par un parasite, le Demodex, présent naturellement dans les follicules pileux de mammifères, où il joue un rôle de nettoyeur tout au long de la vie. Cependant, à l'occasion d'une anomalie génétique, à la suite d'une défaillance du système immunitaire, l'organisme ne peut contrôler la prolifération des Demodex dont le surnombre génère la chute des poils, des démangeaisons, de l'inflammation et de fréquentes surinfections bactériennes.
Très logiquement ce sont surtout de jeunes chiens qui sont atteints avec des lésions de dépilations de la face, des membres souvent purulentes, car surinfectées,  d'autant plus que le système immunitaire est défaillant. Le diagnostic repose sur des raclages examinés au microscope mettant en évidence de très nombreux Demodex.
Le traitement est choisi par le vétérinaire (pipettes, lotions, comprimés) et associe souvent une antibiothérapie. Il doit être maintenu plusieurs mois
Le pronostic est moins bon que dans la gale sarcoptique, car en raison de la cause de la maladie, les rechutes sont possibles.
En raison de la composante génétique, ne pas faire reproduire les chiens ayant été atteints..

______________________________________________________

La Gale de l'Oreille ou Otodectose

  Extrêmement fréquente, elle atteint le chien comme le chat et est responsable de 7% des otites. Otodectes cynotis est l'acarien responsable de cette affection très contagieuse. Il vit dans le conduit auriculaire dont il pique la peau occasionnant des démangeaisons caratéristiques et une surabondance de cérumen. 
Les démangeaisons et les secouements de tête sont parfois si importants qu'ils peuvent occasionner un othématome (poche de sang entre les 2 épaisseurs du pavillon de de l'oreille). 
La prolifération du parasite entraîne souvent une otite cérumineuse. Le diagnostic se fait par exploration du conduit à l'otoscope, prélèvement et examen au microscope. 
  On note aussi l'accumulation d'un cérumen noirâtre, qui est souvent le symptôme repéré par le propriétaire et constitue le motif de consultation. 
Le traitement vise à tuer le parasite avec un antiparasitaire adapté et à traiter l'otite. Il nécessite de la constance pour une bonne observance car il dure plusieurs semaines sous peine de récidive.

__________________________________________________

Les Aoûtats: la Trombiculose

Cette fois, c'est le stade larvaire de Trombicula automnalis, encore appelé communément "aoûtat", "rouget" ou "vendangeur", qui constitue la forme parasite, l'adulte ne vivant pas sur l'animal mais au sol où il se nourrit d'autres acariens. Les larves munies de 6 pattes, orangées, sont la forme parasite et se localisent préférentiellement aux endroits à peau fines: ars, oreillons, espaces interdigités. 





Elles se nourrissent du sang de l'hôte, prenant alors une couleur orange caractéristique et occasionnent de très violentes démangeaisons dès leur arrivée. L'homme, les carnivores, les rongeurs et même les oiseaux peuvent être atteints par passage dans les mêmes endroits.
 



Le diagnostic est aisé par visualisation de la poussière orange formée par les larves agglomérées en paquets. Le traitement est simple car les larves sont sensibles à la plupart des acaricides.
Clinique Vétérinaire de l'Alouette - N° SIRET: 37916323100010 - Code Naf: 7500Z
Site créé par Marion NOBILI & hébergé par La Belette Bleue 3 Rue du Chateau 21200 BEAUNE -06 63 73 52 09
Retourner au contenu | Retourner au menu