LES PUCES DU CHIEN ET DU CHAT - CLINIQUE VETERINAIRE DE L'ALOUETTE

CLINIQUE VETERINAIRE
de l'Alouette
Aller au contenu

Menu principal :

VOTRE ANIMAL > PARASITES and Co > PARASITES EXTERNES

Les parasites externes vivent à la surface du corps, sur et éventuellement dans la peau.
Ils provoquent des lésions, notamment en raison du prurit (démangeaisons) qu'ils occasionnent ou des allergies qu'ils causent. Ils peuvent également transmettent des maladies, voire même d'autres parasites...

LES PUCES
    Ce sont les plus fréquents des parasites externes rencontrés chez le chien et le chat. 
Ils peuvent transmettre certains vers intestinaux (Dipylidium, le taenia), ainsi que d'autres agents pathogènes responsables de maladies générales graves.
Il est donc essentiel de s'assurer que votre chien et votre chat sont bien protégés.
  Si en écartant la fourrure de votre animal vous repérez une ou plusieurs puces,  compte tenu du cycle de vie de ce parasite, cela signifie qu'il y a 90 fois plus de puces présentes dans l'environnement ! Donc n'attendez pas d'en voir beaucoup pour agir!
  Souvent, on ne voit pas les puces, mais plutôt la trace de leur présence (déjections en forme de minuscules virgules noires à la base des poils) notamment dans la région du sacrum, près de la queue, comme sur la photo ci-contre. Pour en avoir le coeur net, posez un peu de ces particules sur un essuie-tout humide et elles deviendront rouges; car il s'agit du sang digéré puis éliminé par les puces

Attention: en cas d'infestation massive chez le jeune animal ou chez les vieux (notamment les chats), la consommation du sang par les puces peut prendre une ampleur suffisante pour entrainer une anémie importante, voire même la mort
 
Il existe plusieurs espèces de puces, mais la plus fréquente en France est la puce du chat, Ctenocephalides felis, qui parasite le chien, le chat et peut piquer l'homme. 

Le cycle de la puce se partage entre un séjour sur le chien ou le chat à l'état adulte (15 à 45 jours) pour se nourrir de sang par piqûre. Ce repas est suivi de ponte d'oeufs (jusqu'à 50 par jour pendant 45 jours) dans la fourrure. Les oeufs glissent au sol. Leur éclosion et le développement des formes juvéniles (larve puis nymphe dans un cocon) se font dans l'environnement (maison, jardin...) dans les endroits sombres car les larves craignent la lumière. Donc lorsqu'on cherche à les éliminer dans la maison il faut absolument traiter toutes les zones de ce type: plinthes, moquettes, tapis, interstices des parquets, coussins de canapés...
En principe le développement se fait en 1 à 3 semaines mais s'il n'y a pas d'hôte adéquat, le cocon reste en sommeil plusieurs semaines. Son "réveil" avec la métamorphose de sa nymphe en adulte est immédiatement déclenchée par certains stimuli indiquant la présence d'un hôte potentiel: les vibrations ( des pas sur le sol), le gaz carbonique (émis par la respiration), la chaleur...
Ainsi attention: lorsqu'on quitte une maison pour les vacances en fermant les volets, tout en laissant quelques puces à l'intérieur et leurs milliers d'oeufs, on réalise une véritable couveuse à puces, et au retour l'éclosion massive constitue un comité d'accueil assez impressionant! 
Donc, traitez l'environnement avant de partir !
Les dégâts causés par les puces sur la peau sont de 2 ordres:
- la pulicose: bénigne, est l'infestation par les puces qui entraîne une gène avec des démangeaisons et du léchage modérés, sans véritables lésions de la peau.
- la DAPP (dermatite par allergie aux piqûres de puces) qui est une réelle pathologie nécessitant un traitement et l'éviction des puces! 
Il s'agit d'une violente réaction d'hypersensibilité du chien ou du chat à des substances allergènes présentes dans la salive de la puce injectées lors de la piqûre. Une infestation même minime peut la déclencher. L'animal se gratte, se mordille et se lèche (chat) de façon intense. Les lésions causées par le grattage apparaissent en général en premier sur le dos et à la base de la queue, comme sur les photos ci-dessus (rougeurs, croûtes, excoriations...) et souvent sur le menton chez le chat.
Dans tous les cas, il convient de consulter, car il n'y a pas de guérison spontanée

Comment lutter contre les puces ?
__________________
  
 Il existe plusieurs systèmes de lutte, à choisir en fonction de l'espèce (chat ou chien),de l'âge  du mode de vie de l'animal (appartement ou maison avec jardin), de la fréquence du mode de toilettage ou des bains (shampoings ou bains à l'occasion des ballades), du nombre d'animaux en présence dans la famille ou autour.

Dans tous les cas, demandez nous conseil, nous sommes là pour vous renseigner au mieux (sans obligation de consultation) sur l'efficacité  et la toxicité éventuelle des produits (certains comme ceux contenant des perméthrine sont très dangereux chez le chat...)
N'achetez jamais vos produits en jardinerie et encore moins en grande surface: ils ne vous coûterons pas moins cher et seront au mieux inefficaces (molécules désuètes ou à base de plantes...) et au pire, dangereuses.. En outre, contrairement à un magasin ou une pharmacie, nous sommes les seuls à avoir un retour terrain en temps réel sur l'efficacité, ainsi que la compétence pour apprécier l'indication et la toxicité des produits afin d'adapter exactement le bon produit à votre animal. 

On dispose actuellement:
* pour les moyens d'action: de pulvérisateurs, de pipettes, de colliers et de comprimés.
* pour le type d'action: de produits qui restent sur la fourrure: externes et d'autres, dits systémiques, qui passent la barrière cutanée (le cas de certaines pipettes) ou sont digérés (cas des comprimés) et stockés sur les proteines sanguines, restant dans le sang pour des durées variables ( 4 de à 12  semaines suivant la molécule)

Conseils pour une bonne utilisation des produits:


Pipettes: 
Déposer le produit sur la peau, à la racine des poils en les écartant bien
Attendre 24h après un bain.
Chez le chat déposer le produit haut sur le cou afin d'éviter le léchage


Comprimés:
Pour la formule active pendant 3 mois,  faire prendre le comprimés avec le repas afin que le processus de fixation sur les protéines plasmatiques se fasse dans les meilleures conditions et que l'efficacité soit bien effectivement de 12 semaines.

Colliers: 
Le placer toujours bien dans l'épaisseur de la fourrure du chien, l'action se faisant par frottement régulier dans les poils. Ajustez le bien car s'il baille, trop large, il sera inefficace.
Inutile de faire plus d'un tour s'il est long, il ne sera pas plus efficace et le chien risque de le mordiller.

Dans tous les cas, toujours peser l'animal avant, pour adapter le choix ! et lire la notice...
Impossible d'éspérer une protection efficace si le dosage est trop faible et on favorise ainsi l'apparition de résistances à la molécule
Dans le cas où le poids est à la limite supérieure, demandez conseil: nous saurons vous dire s'il est ou non judicieux et sécure de prendre un conditionnement plus dosé. (exemple: pour un chien adulte de 9,8kg à fourrure épaisse, nous vous conseillerons peut être d'utiliser une pipette pour 10-20kg)
Clinique Vétérinaire de l'Alouette - N° SIRET: 37916323100010 - Code Naf: 7500Z
Site créé par Marion NOBILI & hébergé par La Belette Bleue 3 Rue du Chateau 21200 BEAUNE -06 63 73 52 09
Retourner au contenu | Retourner au menu