QUID DE LA TOXOPLASMOSE - CLINIQUE VETERINAIRE DE L'ALOUETTE

CLINIQUE VETERINAIRE
de l'Alouette
Aller au contenu

Menu principal :

APPRENDRE

________________


LA TOXOPLASMOSE

Dédiabolisons le chat !





La toxoplasmose est une zoonose, c'est à dire que l'homme peut lui aussi contracter la maladie. Elle est grave chez la femme enceinte non préalablement immunisée et surtout si elle est contractée en début de grossesse (malformations et troubles nerveux pour le foetus) .
 
Six centres européens ont étudié le risque de contracter la toxoplasmose chez la femme. Leur conclusions sont édifiantes: ce sont dans l'ordre, la consommation de viande crue ou mal cuite (porc ou aagneau surtout et particulièrement pour les animaux élevés en plein air), le contact de fruits et légumes souillés et les voyages aux US et au Canada qui réprésentent les facteurs de risques essentiels ... Viennent ensuite la consommation de certaines charcuterie (salami) ou de lait non pasteurisé. Attention aussi au fait de goûter les viandes ne cours de cuisson...
  Les contacts avec les chats et chatons et leurs litières, même s'ils sont chasseurs ne serait pas un facteur de risque. En effet le chat lorsqu'il contracte l'infection n'excrète les formes infestantes (ookystes) que pendant 2 semaines. En revanche ces ookystes sont infectieux au bout de 4 à 5 jours et persistent plus d'un an dans le milieu extérieur, ce qui rend plus dangereux les contacts avec des milieux ou de l'eau souillés qu'avec le chat lui même! (source Semaine Vétéronaire 03-2001)

En résumé: éviter surtout toute viande insuffisamment cuite et bien laver les fruits et légumes !

Risque élevé
Risque moindre
Risque négligeable



La Toxoplasmose est une infection due à un protozoaire parasite, Toxoplasma gondii. Le chat se contamine en mangeant la viande de petits rongeurs et oiseaux qui hébergent dans leur muscles des kystes remplis de Toxoplasmes qui vont se multiplier dans les cellules intestinales du chat puis être éliminées dans le milieu extérieur pendant 3 semaines avec les selles du chat. (Après ces 3 semaines le chat est immunisé) Ces déjections peuvent souiller des végétaux tels les légumes et les fruits infestants si consommés mal lavés par une femme enceinte et surtout l'herbe broutée par les herbivores, d'où la présence du parasite dans leur viande.


L'infection toxoplasmique est très courante chez le chat mais passe le plus souvent inaperçue car celui-ci s'immunise spontanément au bout des 3 semaines pendant lesquelles il excrète des ookystes dans ses selles. Cependant le chat peut, s'il est immunnodéprimé ou déjà affecté par une autre maladie (FIV, PIF, leucose...) développer la maladie: les toxoplasmes passent la barrière intestinale et se nichent alors sous forme de kystes dans différents tissus (muscles, tissu nerveux, viscères..) à l'origine de symptômes variés (pneumonie, troubles neurologiques...) parmi lesquels une atteinte très fréquente de l'oeil (uveïte). La maladie est hélas souvent mortelle.
Chez la chatte gestante, par passage transplacentaire, l'infection toxoplasmique peut provoquer avortements, faiblesses et retards de développement chez les chatons et/ou problèmes neurologiques (troubles locomoteurs).


Selon que la femme enceinte est ou non immunisée avant sa grossesse, le tableau suivant résume les différentes situations et conduites à tenir en fonction du statut du chat face à la toxoplasmose:

ChatFemme enceinte
Resultats
sérologiques
Recherche des ookystesStade de l'infection
Risques
immédiats
de contamination
Risques de contamination
dans le futur
Absence
d'anticorps
Absence
d'ookystes
Absence d'infectionNulsImportants et
tributaires
d'une éventuelle
infection du chat
Absence d'anticorpsNombreux ookystesInfection aigue
évolutive
Importants
(contrôle médical
indispensable)
Faibles
Titre en anticorps
élevé ou
augmentant
avec le temps
Le plus souvent négativeinfection récente en voie de stabilisation
Importants au cours des semaines qui ont précédé les examens faits sur le chat
(controle médical obligatoire)
Faibles
Titre en anticorps faible et stable avec le tempsLe plus souvent négativeInfection ancienne stabiliséeFaiblesFaibles


En prévention, comme il n'existe pas actuellement de vaccin contre la maladie, il est judicieux de limiter les sorties, de nourrir nos carnivores avec une nourriture industrielle et d'éviter qu'il chasse et consomme ses proies aisni que l'ingestion d'herbe (qui peut être souillée)...
Clinique Vétérinaire de l'Alouette - N° SIRET: 37916323100010 - Code Naf: 7500Z
Site créé par Marion NOBILI & hébergé par La Belette Bleue 3 Rue du Chateau 21200 BEAUNE -06 63 73 52 09
Retourner au contenu | Retourner au menu